^Vers le haut

Conformément au respect des mesures sanitaires actuellement en vigueur, notamment la distanciation sociale, la séance du Conseil municipal s’est tenue comme à l’accoutumée à la salle communale du Petit-Lancy.

1.- Motion du MCG « Rajout de deux petits containers non enterrés pour le recyclage des petits bouchons en plastique et en liège »

2.- Résolution du groupe des Verts :

« Non à une autoroute qui coupe Lancy en deux ».

3.- Vote de principe : « Petite enfance, proposition de municipalisation »

 

****************************

Motion du MCG « Rajout de deux petits containers non enterrés pour le recyclage des petits bouchons en plastique et en liège »

 

Après qu’une proposition de renvoi en commission ait été refusée par la majorité du Conseil municipal, la motion a été rejetée par 24 non, 8 oui et 3 abstentions.

Le groupe socialiste avait pu obtenir des explications satisfaisantes sur la politique de gestion des déchets lors du traitement de la motion sur les poubelles de rues, retirée lors du Conseil municipal précédent. Les petits bouchons en plastique sont déjà triés en partie avec le tri des bouteilles en PET. De plus, il n’existe pas de filière genevoise pour récupérer les bouchons en liège ou en plastique non PET.

 

Résolution du groupe des Verts : « Non à une autoroute qui coupe Lancy en deux »

 

Le projet cantonal d’élargir le pont de Lancy sera coûteux, très long à construire et risque d’amener encore davantage de trafic. Pour le PS, il s’agit donc d’entendre l’Office cantonal des transports en commission avant de se positionner.

La résolution a été renvoyée à la commission de l’aménagement par 31 oui et 4 non.

 

Vote de principe : « Petite enfance, proposition de municipalisation »

 

Ce projet porté par notre magistrate Salima Moyard pour renforcer et développer la petite enfance à Lancy a été débattu à de nombreuses reprises en commission sociale, avec notamment les auditions de quatre magistrat.es afin qu’ils et elles exposent la gouvernance du secteur qu’ils ont dans leur commune.

 

Le sujet a été traité avec sérieux et de manière approfondie, avec une analyse des différentes options possibles et de nombreux documents à l’appui.

 

Ce vote capital concernant la petite enfance a abouti à une belle et magnifique victoire pour le groupe socialiste et la gauche dans son ensemble !

L'enjeu était crucial : rien moins que la proposition d’une municipalisation intégrative pour les structures d'accueil de la petite enfance (crèches, garderies et accueil familial de jour), qui donnera un nouveau souffle dans la gestion administrative et financière de l’ensemble des structures concernées.  

 

Il s'agit de répondre aux besoins des familles, d'autant plus que la réalité montre que le modèle associatif avec des comités de bénévoles a atteint ses limites. Aujourd'hui certains comités de crèches sont à bout de souffle au vu de la complexification croissante de leurs tâches et de leurs responsabilités.

 

En outre, l'accueil de la petite enfance est un véritable service public, et l'accueil des enfants est un enjeu central avec comme volonté politique assumée l'accroissement du nombre de places dans un contexte de parents engagés dans la vie professionnelle.

 

La municipalisation permettra une gestion plus efficace et homogène pour le bénéfice de l'enfant. Elle apportera plus de lisibilité, plus de cohérence avec une égalité et équité dans le traitement des demandes, notamment avec un guichet unique pour les inscriptions, déjà mis en place depuis janvier 2021.

 

Elle favorisera aussi des conditions générales propices à la création d'offres de qualité accessibles à toutes et tous en se fondant sur le besoin des enfants et des parents. L'obtention d'une place de crèche est un droit, à l'instar de l'école.

 

Il est aussi à relever que dans le cadre de la municipalisation intégrative les coûts ont été réfléchis et étudiés. Ils permettront au personnel de la petite enfance d’être intégré au statut du personnel de la Ville de Lancy, tout en permettant une meilleure gestion des deniers publics (qui constituent pour rappel 80% des budgets des institutions). Il s'agit d'un investissement à consentir pour accompagner les familles et les jeunes générations dans une perspective de socialisation, de prévention et d'intégration.

 

Quant à l’option de la création d’une fondation, qui avait la préférence de la droite, elle aurait figé une situation inadaptée (une entité tierce gérant les 17 millions CHF communaux) et aurait simplement créé un échelon supplémentaire avec des coûts inhérents inutiles.

 

Le groupe socialiste, soutenu par le groupe des Verts, se réjouit de promouvoir une réelle politique de l’enfance, qui avait déjà amené la création d’un poste de délégué.e à la petite enfance actif voté au budget 2021. A notre plus grande satisfaction, c’est une réforme de la petite enfance ambitieuse et solidement construite qui se profile au bénéfice des familles lancéennes !

 

Les votes se sont déroulés comme suit :

Vote entre municipalisation et fondation : 18 pour la municipalisation, 14 pour la fondation, 3 abstentions

Vote entre municipalisation intégrative et juxtapositive : 17 pour l’intégrative, 0 pour la juxtapostive, 13 abstentions

 

 

Vally Carter et Nancy Ruérat

Conseillères municipales

 

 

 

 

Evénements

Novembre 2021
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

Membres - connexion

Copyright © 2014 PS Lancy 2017  Tous droits réservés - admin