^Vers le haut

Comme vous l’avez très probablement appris par voie de presse, la Cour des comptes a publié un rapport relatif aux frais professionnels du Conseil administratif et de la Direction de la Ville de Genève dont les constats sont accablants et très préoccupants. En début de séance et par souci de transparence, nos magistrats ont tenu spontanément à remettre aux membres du Conseil municipal le détail de leurs frais pour les exercices 2015 jusqu’à ce jour duquel il ressort que ceux-ci paraissent raisonnables et en adéquation avec leurs activités professionnelles.

 

 

Télérelevage des consommations d’énergie

Un arrêté portant sur un crédit d’investissement de CHF 195’000.- pour l’installation de télérelevage des consommations d’énergie a été adopté à l’unanimité. Il s’agit de s’affranchir du relevé manuel et de mieux isoler les points problématiques en termes de consommation dans la perspective du projet « Société à 2000 Watts » élaboré par l’EPFZ qui vise à diviser par trois l’énergie actuellement consommée par personne en Suisse. Pour rappel, la Ville de Lancy s’est engagée de longue date à mettre en place une politique énergétique durable qui s’inscrit notamment dans cette perspective.

 

Budget de fonctionnement et investissements 2019

Le morceau de consistance de cette séance se rapportait à l’examen et l’approbation des budgets de fonctionnement et des investissements 2019 ainsi que la fixation des centimes additionnels. Pour mémoire, lors de la précédente séance du 18 octobre 2018, Stéphane Lorenzini, conseiller administratif délégué aux finances, avait retiré ces points de l’ordre du jour en raison d’un courrier reçu de l’administration fiscale cantonale revoyant à la baisse les prévisions de rentrées fiscales pour 2019. Le correctif s’est avéré correspondre à un montant de cinq millions de francs résultant « d’un nouveau mode d’imposition » d’une personne morale dont le siège se situe dans la commune. Le budget a donc dû être revu en conséquence et dans l’urgence ce qui a conduit notamment au gel de tous les nouveaux postes pour une économie de CHF 600’000.- et à des économies dans tous les services à raison de CHF 400’000.- pour parvenir à un budget équilibré. Le Conseil administratif reviendra auprès du Conseil municipal en début d’année pour présenter le détail de ces économies, ainsi que certaines autres permettant de créer quelques postes supplémentaires jugés essentiels.

Bien que le budget ait été accepté à l’unanimité en commission des finances, le MCG a tenté en plénière de déposer une série d’amendements avec pour objectif de réaliser des économies supplémentaires. Il a été immédiatement interrompu par l’ensemble des autres groupes et une motion d’ordre a mis fin à ses velléités de rouvrir les débats.

Bien qu’il ne se soit pas opposé au budget, le groupe PS s’est déclaré très surpris de ce courrier de l’AFC (Administration fiscale cantonale) annonçant un soudain nouveau mode de calcul de l’imposition d’une importante société lancéenne impactant aussi fortement les finances de notre commune. Il entend qu’un représentant de cette administration vienne s’expliquer en commission à ce propos.

Plus généralement et en relation avec le budget, le groupe PS a souligné la nécessité pour la commune d’investir dans l’achat de terrains et la construction immobilière pour s’assurer, à l’avenir, des revenus réguliers. Pour ce faire, Lancy ne doit plus céder systématiquement ses droits à bâtir et doit préempter lorsque cela s’avère opportun, notamment dans les zones de développement. La perspective de PF17/RFFA accentue le besoin d’une telle politique d’investissement.

L’arrêté relatif au budget et au centime additionnel a finalement été accepté par 28 oui et 3 abstentions.

Dans la foulée et sans débat, l’arrêté relatif à la fixation du montant minimal de la taxe professionnelle, d’une part, et l’arrêté sur le versement de la contribution annuelle 2019 au Fonds intercommunal de développement urbain (FIDU), d’autre part, ont été adoptés tous deux par 24 oui et 7 abstentions.

 

Motion pour le développement et la sécurisation des itinéraires cyclables

Nicolas Clémence a ensuite présenté la motion socialiste pour le développement et la sécurisation des itinéraires cyclables à Lancy, co-signée par les groupes des Verts et du PDC. Celle-ci a été élaborée dans la foulée de la votation sur l’arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins de sentiers pédestres plébiscité le 23 septembre dernier par l’ensemble de la population suisse, dont 83 % des Genevoises et Genevois. Cette motion s’inscrit également dans le cadre d’une volonté politique claire qui s’est manifestée à de nombreuses reprises dans notre canton visant à favoriser la mobilité douce. Elle demande au Conseil administratif de présenter au Conseil municipal dans les 3 mois un projet de délibération pour un crédit d’étude permettant d’identifier les itinéraires nécessitant des compléments et des aménagements pour les vélos et de proposer de nouveaux itinéraires. Le crédit d’étude devra également être consacré à l’aménagement de nouvelles places de stationnement pour vélos, en particulier à proximité des arrêts de transports publics, des commerces et des équipements publics. De manière plus générale, le Conseil administratif est également invité à intervenir auprès du Conseil d’Etat pour la mise en place d’une task force similaire à celle convenue avec la Ville de Genève. Il est également appelé à tout mettre en œuvre pour la mise en place d’un système de vélos en libre-service sur le territoire communal.

 La motion a été acceptée par 29 oui et deux abstentions.

 


 

Eric Maugué, conseiller municipal

 

 

 

Evénements

Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Membres - connexion

Copyright © 2014 PS Lancy 2017  Tous droits réservés - admin